Marché de l'immobilier

Facebook LinkedIn

Immobilier : les  prix devraient résister en 2013

 

Malgré une baisse des ventes en 2012, la demande reste forte à Rennes et dans sa première et deuxième couronne. Conséquence : les prix demeurent élevés.

«  Les notaires ont constaté une baisse du volume des ventes en 2012, tous types de biens confondus », expose Me Loic  Lecuyer président de la Chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine. Pourtant, à Rennes et les couronnes, le marché profite encore d’une forte demande. L es prix élevés de Rennes et sa première couronne incitent de nombreux acquéreurs (jeunes, ouvriers, employés) à investir dans la seconde couronne.

L’attractivité du département

Et pour 2013 ? «  Difficile d’établir des perspectives pour l’année en cours, au vu du contexte économique. Pour ce qui est du neuf, la loi Duflot s’applique, poursuit Me Lecuyer. L’attractivité du département d’Ille- et- Vilaine et sa forte démographie sont des atouts majeurs ».
Compte tenu d’une forte demande dans l’agglomération rennaise, les prix devraient résister.

 Les appartements anciens à Rennes intra-muros

Le prix du m² augmente de +3.7 % soit 2 374 €/m². Les baisses et hausses enregistrées varient en fonction des quartiers. Au  centre (+7.7 % soit 2 820 €/m²), Saint-Martin (+8.7 %  soit 2 650 €/m²) ; Le Blosne (-3.6 % soit  1 480 €/m², Villejean- Beauregard (-2.8 % soit 1 770 €/m²).

 Les prix sont stables sur la première couronne

Les communes les plus prisées restent Cesson-Sévigné (2 625 €/m²) et Saint-Grégoire (2 404€/m²). Les plus accessibles sont Chartres-de-Bretagne (2 099 €/m²) et Saint-Jacques-de-la-Lande (2 135 €/m²). Dans la seconde couronne, les prix augmentent de +3.7 %.

Maisons anciennes

A Rennes, le prix médian est de 310 000 €. Il masque des disparités entre quartiers : 260 000 € à Cleunay-Arsenal-Redon contre 400 000 € à Thabor-Saint-Hélier. Globalement, les prix progressent de + 7.9 %. Toutefois, des baisses de prix sont constatées à Thabor-Saint-Hélier (-16.7 %)  ou Beaulieu-Baud (-4.5  %).
Dans la première couronne, les notaires constatent des baissent à Bruz (-20 %), Pacé (-10.2 %) et Thorigné-Fouillard (-7.1 %). Les prix progressent de +3.2 % (210 000 €) dans la deuxième couronne où près d’un acquéreur sur 5 à moins de 30 ans.

 Dans le neuf 

Les volumes de vente accusent un repli un repli de 33 %. A Rennes, les prix se stabilisent à 3 820 €/m², (+0.1 %), et s’échelonnent de 3 760 €/m² dans les quartiers de Maurepas-Patton-Gayeulles à 4 670 €/m² dans le quartier Thabor-Saint-Hélier. Ils progressent dans la première couronne (+6.7 % soit 2 731 €/m²).

Terrains à bâtir

Les prix des lots en deuxième couronne sont supérieurs à ceux de la 1ère couronne (les terrains étant plus grands). Au m², la première couronne reste plus coûteuse : 165 €/m² contre 150 €/m² en deuxième couronne. La construction reste le choix privilégié des primo-accédants.

Article Ouest France lundi 04 février 2013


Facebook LinkedIn

Autres articles

Comment estimer sa maison à Rennes

Comment estimer la valeur de sa maison ?   Pour mener à bien la vente d’un logement à Rennes, il est important d’estimer la valeur de votre maison au plus proche...
Lire la suite

Voir tous nos articles

Membre de l’Association
Produit en Bretagne

Entreprise familiale
depuis 1985

18 agences immobilières
de proximité

Indice de
satisfaction client