Actualité COVID-19

Dans une démarche citoyenne et responsable, ayant pour objectif de freiner la propagation de la COVID-19, nos agences sont physiquement fermées au public jusqu’à nouvel ordre. Pour assurer le suivi de vos projets, nous restons joignables par E-mail.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons bon courage pour traverser cette période difficile.

Contactez-nous

Les détecteurs de fumée, bientôt une obligation

Facebook LinkedIn

Au plus tard le 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur autonome
avertisseur de fumée (DAAF).
Détecteur de fuméeC’est l’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, qui devra installer le détecteur de fumée normalisé et veiller à l’entretien et au bon fonctionnement du dispositif. Cependant, l’obligation d’installer et d’entretenir le détecteur de fumée incombera au propriétaire bailleur pour les locations meublées, saisonnières, les logements-foyers, les logements de fonction et les résidences hôtelières à vocation sociale.
L’occupant ou le propriétaire-bailleur devra s’assurer de la mise sous tension du détecteur en vérifiant que le voyant prévu à cet effet est allumé et, en tant que de besoin, remplacer les piles lorsqu’un signal de défaut de batterie sera émis. Il procèdera également au test. Au moins un détecteur de fumée devra être installé dans les parties privatives des bâtiments d’habitation, de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres (couloir, palier).
Cet emplacement permet d’avertir les occupants si l’incendie se produit pendant leur sommeil. Par ailleurs, même si l’obligation d’installation ne vise qu’un seul détecteur par logement, il est conseillé d’en installer au moins un par étage (y compris au sous-sol). Il convient de noter qu’il sera interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation mais les propriétaires devront mettre en oeuvre des mesures de sécurité contre l’incendie (installation de portes coupe-feu, affichage de consignes de sécurité, …). Enfin, l’occupant du logement ou le propriétaire devra notifier cette installation par la remise d’une attestation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie.


Facebook LinkedIn

Autres articles

Gardons le contact
Coronavirus // COVID-19

Chers clients, chers partenaires, Dans ce contexte exceptionnel, notre priorité est votre santé. Le Groupe Kermarrec, ses collaborateurs et ses structures s'engagent, tout comme vous, pour freiner l'épidémie en restant...
Lire la suite

Les étapes d’une bonne vente immobilière.

  La vente d’un bien immobilier se réalise en passant par des étapes clés et  auxquelles il est difficile d’échapper ! Franchir les étapes d'une vente immobilière est un processus...
Lire la suite

Voir tous nos articles

Membre de l’Association
Produit en Bretagne

Entreprise familiale
depuis 1985

18 agences immobilières
de proximité

Indice de
satisfaction client