Facebook Pixel

DPE : comment améliorer sa note avant la vente ?

Facebook LinkedIn

DPE : comment améliorer sa note avant la vente ?

En immobilier, la clientèle est parfois sélective et exigeante. Et dans un contexte de prix de l’énergie hauts et de réglementation qui se durcit concernant les performances énergétiques des logements, ces dernières deviennent des critères de sélection pour les acheteurs !

Alors si votre bien souffre d’une mauvaise performance énergétique, comme palier à cette situation ? Quels sont les travaux à prévoir ? Comment rendre sa maison ou son appartement économique et écologique ? Nous vous répondons.

Revoir son système d’isolation

Un logement mal isolé est énergivore. La mauvaise qualité d’isolation est toujours problématique pour les constructions peu récentes, ce qui les rend parfois moins attirantes aux yeux des acheteurs. Pour remédier à ce problème, il est impératif de revoir son système d’isolation. Le recours aux isolants naturels est préconisé par les experts. En plus de leur côté écologique, ces matériaux sont durables et performants. C’est la raison pour laquelle leur installation est encouragée et subventionnée par l’État.

L’amélioration de l’isolation de votre logement passe aussi souvent par le remplacement des vieilles fenêtre ou des huisseries : un chantier parfois onéreux mais qui fera une vraie différence pour des acheteurs, à la fois pour l’amélioration thermique et acoustique de votre appartement ou de votre maison.

Un chauffage efficace

La déperdition énergétique peut doubler le montant de la facture d’un foyer. Les études ont démontré que le chauffage occupe à lui seul 67% des dépenses électriques d’une famille en moyenne sur une année.

Il est possible d’améliorer la performance énergétique de son chauffage (et donc de baisser sa facture ou celle de vos futurs acheteurs) en le remplaçant par un modèle plus performant et adapté à sa maison. Cette solution n’est pas toujours privilégiée par les vendeurs compte tenu de la charge économique importante qu’elle peut engendrer.

De manière plus économique, vous pouvez opter pour le remplacement de certaines pièces de votre chaudière, vous pouvez calorifuger vos tuyaux de chauffage ou encore installer des robinets thermostatiques. Certains choisissent également d’installer des systèmes de surveillance ou de gestion des énergies consommées comme les thermostats automatiques.

Financer les travaux

Investir dans la remise à neuf d’un logement n’est pas toujours évident, notamment lorsqu’on désire le mettre à la vente. Il est toutefois possible d’obtenir des subventions pour rénover, assurer la performance énergétique et augmenter la valeur de sa maison sur le marché.

L’éco prêt à taux zéro figure dans la top liste des alternatives prisées par les propriétaires d’une construction érigée avant les années 1990. Ce financement est destiné à la rénovation du système énergétique du bâtiment en optant pour des solutions écoresponsables. Le propriétaire doit confier ses travaux à une entreprise certifiée RGE de sa région.

MaPrimeRenov’ fait également partie des aides plébiscitées puisqu’elle est cumulable avec d’autres financements et s’adapte à toutes les situations du logement et du propriétaire. Cette subvention peut atteindre les 10 000 euros pour les vendeurs à faible revenu mensuel. Elle peut être utilisée pour renforcer l’isolation ou pour remplacer les différents équipements du système de chauffage.

Puisque la protection de l’environnement fait partie des priorités du gouvernement, plusieurs aides à la rénovation énergétique sont disponibles dans sa région comme le chèque énergie ou les diverses exonérations fiscales.

Un mot sur les tarifs

Il est toujours intéressant d’avoir les ordres de grandeur de prix en tête pour préparer son budget dans de bonnes conditions.

Lorsqu’on souhaite remplacer son système de chauffage, il faut prévoir entre 3 000 euros pour les modèles de condensation à gaz jusqu’à 15 000 euros pour les pompes à chaleur aérothermiques. Ceux qui optent pour les remplacements des robinets thermostatiques doivent prévoir entre 30 et 100 euros par robinet, installation non comprise.

Le prix des isolants varie entre 3 euros/m² pour la laine de verre, jusqu’à 60 euros/m² pour les panneaux isolants. Tout dépendra de votre situation et de votre logement.

Vous souhaitez vendre votre logement mais il souffre d’un mauvais DPE ? Contactez nos équipes : nous pourrons étudier ensemble les options qui s’offrent à vous avant la mise en vente ! Nous avons l’expertise et l’expérience qu’il vous faut pour vous accompagner sur ces sujets complexes et pourtant d’actualité !

 

 


Facebook LinkedIn

Autres articles

Qu’est-ce qu’un vice caché ?

Qu’est-ce qu’un vice caché ? Un vice caché en immobilier est un défaut qui rend inapte un bien à l’usage auquel il est destiné. Ce vice caché diminue alors la valeur d’usage...
Lire la suite

Job Dating – Route du Rhum 2022

Formulaire d'inscription Alerte #JobDating dans un cadre idyllique à bord de la Goélette "La Recouvrance" ! #Malouine #Malouin de cœur ou d'adoption, vous avez toujours été attiré(e) par l'#immobilier ?...
Lire la suite

Voir tous nos articles

Membre de l’Association
Produit en Bretagne

Entreprise familiale
depuis 1985

18 agences immobilières
de proximité

Indice de
satisfaction client