Coronavirus : puis-je suspendre
ou reporter mes mensualités
de crédit immobilier ?

Facebook LinkedIn

 

Coronavirus : est-il possible de reporter ses mensualités de crédit immobilier ?

 

La France fait face à une crise sans précédent : l’épidémie de coronavirus a non seulement des conséquences sanitaires importantes, mais impacte également très fortement l’économie du pays. Avec le confinement, de nombreux Français sont contraints de télétravailler, certains se retrouvent au chômage partiel et d’autres sont obligés de cesser leur activité professionnelle. Comment rembourser son crédit immobilier lorsqu’on subit une baisse de revenu ? Quelles solutions s’offrent aux particuliers ?

 

Suspension provisoire du remboursement du crédit immobilier

 

Si la situation ne vous permet plus de rembourser votre prêt immobilier, votre banquier peut vous proposer la suspension temporaire du remboursement, pour une durée d’un à douze mois. Cette solution permet le report total ou partiel des échéances, mais n’est pas sans conséquence : cette option génère des intérêts supplémentaires et le surcoût engendré reste élevé. Sachez que dans tous les cas, les primes liées à l’assurance de prêt ne peuvent pas être reportées et devront être honorées chaque mois, même pendant la suspension des mensualités.

Attention cependant : vérifiez tout d’abord que la clause de report de paiement est bien inscrite dans votre contrat de prêt. Si c’est le cas, votre banque ne pourra vous le refuser. Dans le cas inverse, la banque garde le droit de ne pas vous accorder cette suspension.

 

Modulation des échéances du prêt immobilier

 

Pour ceux dont la suspension du remboursement n’est pas envisageable, une seconde option est possible : la modulation des échéances. Moins coûteuse que la suspension des mensualités, cette alternative permet de réduire vos mensualités de 10 à 30 % pendant 12 mois maximum. Les montants restant dus allongeront donc la durée initiale du crédit, dans la limite de deux ans supplémentaires.

Petite condition cependant : la modulation des échéances ne s’adresse pas aux nouveaux emprunteurs. Vous devez avoir commencé à rembourser votre prêt immobilier depuis deux ans minimum pour en bénéficier.

 

Négocier avec sa banque

 

La suspension provisoire et la réduction des échéances de prêt ont néanmoins des limites : ces deux solutions s’appliquent aux prêts immobiliers à taux fixe, à taux variable et à taux mixte. Elles ne peuvent donc pas être activées si vous avez souscrit un prêt à taux zéro, un prêt relais, un prêt conventionné, un prêt épargne logement, un prêt d’accession sociale ou un prêt in fine.

Dans tous les cas, si vous avez des difficultés à honorer le remboursement de votre crédit immobilier, la première chose à faire est de contacter votre conseiller bancaire afin de l’informer de votre situation. Au vu des circonstances, particulièrement exceptionnelles, les banques ont tout intérêt à se montrer compréhensives et à trouver des solutions à l’amiable avec leurs clients. Pour soutenir les emprunteurs pendant cette épidémie de coronavirus, certaines d’entre elles ont d’ores et déjà considérablement assoupli leurs conditions générales et certains établissements bancaires viennent même d’annoncer avoir donné leur accord pour reporter les échéances de prêt jusqu’à 6 mois, et ce, sans pénalité et sans frais.


Facebook LinkedIn

Autres articles

Les étapes d’une bonne vente immobilière.

  La vente d’un bien immobilier se réalise en passant par des étapes clés et  auxquelles il est difficile d’échapper ! Franchir les étapes d'une vente immobilière est un processus...
Lire la suite

Voir tous nos articles

Membre de l’Association
Produit en Bretagne

Entreprise familiale
depuis 1985

18 agences immobilières
de proximité

Indice de
satisfaction client